Étiquettes

, ,

Les questions d’immigration suscitent régulièrement des polémiques en France.

Pour appuyer son argumentaire contre l’arrivée de réfugiés en France, le Front national reprend les chiffres de l’ONG Médecins du monde qui devraient infirmer les chiffres officiels relatifs aux motifs de migrations avancés par le ministère de l’Intérieur.

Ce que dit le communiqué de Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, (…) que parmi les près de 10 000 personnes interrogées, une majorité des étrangers entrés en France (53,1%) (…) [le sont] pour des raisons économiques, tandis que seuls 13,7% des migrants ont affirmé avoir fui la guerre.

rectification

La lecture attentive du rapport indique que la question concernant les raisons ayant motivé la migration par pays n’a pas été posée pour la France [mais sur l’Europe].

L’élu parle de « migrants » sans apporter plus de précisions alors que le rapport de Médecins du monde traite des personnes vulnérables, peu importe leur nationalité.

Les patients interrogés peuvent venir de l’Union européenne comme le souligne les auteurs : « 24,7 % sont des migrants citoyens de l’UE ». Et en Allemagne, 9,5% des interrogés sont Allemands, au Luxembourg, 8% des sondés sont des nationaux. Et dans les 11 pays européens, les patients interrogés viennent principalement de l’Union européenne (30,5 %, dont 5,8 % de ressortissants nationaux), puis d’Afrique subsaharienne (24,6 %), du Maghreb (12,6 %), d’Asie (10,9 %) et du Proche et Moyen-Orient (9,2 %).


Grégoire Normand, La Tribune – titre original « Quand le FN détourne les chiffres de Médecins du monde sur les migrants »Source (Extrait)


mdm