« Femme ».

Ode à la femme, toutes les femmes !

Écoutez bien, c’est empreint de délicatesse à l’adresse de toutes celles qui traversèrent un temps sa vie et celles de ses amis. MC

J’aime les gens du voyage plus que tout. Que le voyage soit imaginaire ou réaliste, du vagabond à la putain, de la vieille au vieillard meurtris, de l’espérance au désespoir, de la femme à l’homme de Fez à Paris, de Moscou à Syracuse, d’un village perdu aux trottoirs du Brésil, d’un champ de blé à la terre en jachère, d’un océan à la source d’un ruisseau, et de celui qui meurt à celle qui va naître… Jean-Marc le Bihan.