Mots-clefs

, ,

Visé par un bombardement de l’Otan, capturé, violé et battu à mort. C’est ainsi qu’a fini le Guide libyen, ce 20 octobre 2011, près d’un tuyau de drainage des eaux à la sortie de Syrte, dans sa région natale. Une fin misérable après quarante-deux ans d’un règne tape-à-l’œil.

Pourtant, cinq ans plus tard, la mémoire de Mouammar Kadhafi est dans tous les esprits libyens.

Le temps de l’exaltation passé, la population le reconnaît avec amertume : Kadhafi avait prédit la catastrophe libyenne.

Le 6 mars 2011, alors que la révolution a débuté trois semaines plus tôt, le Guide se fait plus précis, dans une interview à France 24, sur les risques qui menacent son pays : « Al-Qaida a un plan. Si le réseau s’empare de la région, ce sera le chaos. ».

Si al-Qaida s’est bien développée en Libye, c’est finalement le groupe État islamique (EI) qui constitue aujourd’hui la plus grande menace. Après avoir tenu, de juin 2015 à mai dernier, près de 250 kilomètres de côtes dans la région de Syrte, l’EI est en passe d’être chassé de la zone.

Mais si la bouche du tuyau où Mouammar Kadhafi a fermé les yeux est à nouveau aux mains des forces libyennes, des cellules djihadistes persistent dans la plupart des villes. Les attaques à la voiture piégée s’enchaînent dans les zones sorties du joug de l’EI.

(…) … la Libye a aujourd’hui trois autorités étatiques… avec aucun pouvoir sur le terrain. (…)

L’insécurité a augmenté à Tripoli, les coupures d’électricité font toujours partie du quotidien et le pays, autrefois si riche grâce au pétrole, s’enfonce dans la crise économique. (…)

Les habitants n’hésitent plus à évoquer leur désillusion : « Nous nous sommes débarrassés d’un dictateur pour le remplacer par des milliers de tyrans ».


Dumas Maryline, Le Figaro –Titre original « Cinq ans après la mort de Kadhafi, le chaos perdure en Libye » –Source (Extrait)