Mots-clefs

Ce mouvement, à mi-chemin entre le porno et le machisme outrancier, déborde d’imagination et de silicone pour séduire de nouveaux électeurs.

Plongée dans l’Amérique contradictoire.

Initié par quatre étudiants du Kentucky, le compte Twitter “Babes for Trump” aurait pour unique but d’être “une plateforme pour étudiants, principalement des femmes, pour qu’ils puissent exprimer leur opinion politique”. Au-delà de la démarche douteuse, voire racoleuse, ce mouvement demeure révélateur de cette partie de l’Amérique pro-Trump. Les similitudes entre la vision du milliardaire et les Babes for Trump sont légion.

Donald Trump et les femmes, une longue histoire de désamour

Pour être clair, les femmes sont synonymes d’objets pour Donald Trump. Le sexisme et les sorties controversées sont multiples depuis le début de sa campagne. Pour ne citer que quelques exemples, l’ancien propriétaire du concours miss Univers a proposé de punir les femmes qui choisissent d’avorter, a déclaré à propos d’une journaliste de Fox News qu’“elle avait du sang qui sortait des yeux. Elle a du sang qui sort de partout d’ailleurs”, que ce qu’on dit de vous n’a pas d’importance tant que “vous êtes jeune et avez un bon cul” ou encore que sa fille à un corps sublime et qu’il la draguerait bien si elle ne faisait pas partie de sa famille.

Ce n’est que la partie visible de l’iceberg.

La classe politique n’échappe évidemment pas à la règle, notamment Hilary Clinton qui ne “peut pas satisfaire son mari”. (…) Comment expliquer cette fascination pour l’ultra machiste Donald Trump ? Samantha et Sarah Hagmayer, deux étudiantes, membres des mouvements New Jersey Students 4 Trump et Babes For Trump, nous donnent leur point de vue : “Il a eu un succès considérable en tant qu’homme d’affaires. On ne peut qu’apprécier  sa façon de penser, sa façon d’étudier les différents éléments avant de prendre une décision. Donald Trump est quelqu’un ouvert d’esprit qui n’a pas la langue dans sa poche et représente une majorité silencieuse. (…)

Qu’en est-il de son rapport si particulier aux femmes ? De sa misogynie ?

Les jumelles rejettent la faute sur les médias, qu’elles considèrent anti Trump : “Ils affirment qu’il est misogyne et qu’il traite mal les femmes, alors que c’est tout le contraire. Il engage plus de femmes que d’hommes, notamment aux positions importantes dans ses entreprises. Les femmes qu’on voit sur Babes For Trump ont soumis leurs photos. Personne ne leur a imposé de se dénuder. (…)

S’il est vrai que chacune des photos ont été postées avec l’accord des jeunes femmes concernées, le côté sexy, limite porno, ne risque-t-il pas d’interférer avec le message politique ? “C’est possible, admettent-elles, mais il faut prendre des risques pour attirer l’attention. Que l’on parle de nous en bien ou en mal, ce qui compte, c’est qu’on parle de nous, il n’existe pas de publicité négative. (…)

Le mur de l’illusion

Autre fer de lance de la campagne du magnat de l’immobilier, le débat autour de l’immigration est lui-aussi présent, d’une certaine façon, chez les Babes For Trump. Et pour cause, à peine deux ou trois « Babes » de couleur figurent parmi les photos postées sur le compte. (…)

Conservateur, le candidat républicain est, cela va sans dire, favorable au deuxième amendement de la Constitution des Etats-Unis. De quoi s’assurer le soutien de la surpuissante et influente National Rifle Association et d’une partie de l’électorat qui fantasme à la vue d’une blonde aux formes avantageuses et amatrice d’armes à feu. Ass, boobs, guns. Combo. You win. (…)

Donald Trump, un gourou ? On s’en rapproche. (…)

Kevin Jeffries – Les Inrocks (extrait) – Source