Étiquettes

, ,

Torcello

Dépaysement total dans cette île qui fut selon la guide la première île peuplée de la lagune comportant à l’époque du Moyen Âge jusqu’à 20 000 habitants aujourd’hui une vingtaine seulement. Seuls bâtiments d’intérêts subsistant : la basilique–Santa Maria Assunta du XIe siècle- que nous avons pu voir faute de temps, l’église Santa Fosca des XI et XIIe siècles au portique remarquable et à l’intérieur par sa simplicité, pensez à regarder l‘ossature de la toiture ronde remarquable, quant à la visite du musée archéologique le long cheminement pour rejoindre l’embarcadère nous en a privé.

De retour aux innombrables pontons et noyé dans la multitude de bateaux desservant la cité de Venise, bien évidemment, veille de départ de nos 3 jours d’excursions et de marches forcées, ponctuées d’ampoules, de pieds endoloris, de mollets raidis, au point d’avoir du mal à marcher ; il nous fallait conclure cette journée par l’inévitable tour de gondole parmi les petits rios, un charme désuet certes mais assurant la traditionnelle visite de cette ville, hélas la sérénade est maintenant en supplément, et l’homme à la rame quelque peu avare de commentaires sur sa ville. Quant à passer sous le pont des soupirs, j’avoue ne pas avoir trouvé un grand charme, ni esthétique, ni architectural dans ce pont, certes ouvragé mais grisâtre tout comme sa fonction première, dévoyée depuis par pur romantisme et peut-être même, intérêt touristique.

Noter : Un clic sur une image et vous passez en diaporama