Enquête sur le système Free

Je ne sais pas si vous aurez le courage de lire l’intégralité de cette enquête, il serait dommage que vous ne fassiez pas tant le « management » de cette entreprise est significatif de l’état d’esprit qui a présidé à l’élaboration de la loi travail–El Khomri. À la lecture de cette enquête peut-être allez-vous comprendre les raisons des différentes manifestations appelant à l’abandon de ce texte.

Fichage de salariés, licenciements montés de toutes pièces, répression syndicale, management brutal… Politis publie des preuves et des témoignages exclusifs.

Nous sommes au tournant des années 2010. Xavier Niel, le fondateur de Free, vient d’obtenir une licence pour se lancer dans la téléphonie mobile, et il compte bien dynamiter le secteur, comme il a bouleversé celui de l’Internet haut débit en 2002.

suite ….


Erwan Manac’h et Sweeny Nadia – Politis – Source

6 réflexions sur “Enquête sur le système Free

  1. fanfan la rêveuse 29/05/2016 / 11:09

    Ceci n’est pas une nouveauté, c’est hélas ainsi dans beaucoup de grands groupes. C’est franchement moche, mais je dirais que le revers de la médaille, est que celui qui a fait de telles actions est souvent licencié lui-même !
    La solution serait de faire front tous ensemble, mais dans le monde du travail cela reste très très compliqué, là plus qu’ailleurs, c’est du chacun pour soi…
    Et tout cela pour quoi, l’ARGENT !

    • Libre jugement - Libres propos 29/05/2016 / 12:19

      Oui l’individualisme est en très grande partie responsable des libertés patronales envers les salariés , mais après autant de destructions de pertes de libertés amenant tant de déstructuration de la cellule familiale que mené jusqu’au boutisme, au trop c’est trop, qu’un regain de solidarité s’arroge le droit de revendiquer et de reconquérir les avantages sociaux nécessaires au vivre dignement, en sécurité et protections sociales diverses.

  2. fanfan la rêveuse 29/05/2016 / 16:24

    « un regain de solidarité s’arroge le droit de revendiquer et de reconquérir les avantages sociaux nécessaires au vivre dignement, en sécurité et protections sociales diverses. »
    Espérons !

  3. isoptech 30/05/2016 / 18:34

    c’est scandaleux et malheureusement banal, FT est adepte de ce style de pression. voila le coté obscur du libéralisme. la solidarité ne durera pas si il n’y a plus d’essence, le gouvernement a tt le temps pour lui. il le sait. la solution serait peut etre de se souvenir de ce 49.3 aux prochaines élections et ne pas voter pour eux et mieux voter pour celui qui aura les tripes de retirer cette loi dès le début du mandat. mais existe il ?

Les commentaires sont fermés.