Qui !

Qui suis-je autre que poussière !

Rien, je ne suis rien et pourtant je suis.

Je suis juste humain

J’ai des idées je suis … et je ne suis rien.

Je voudrais que la société ne soit plus égoïste et individualiste.

Je voudrais que la société aide chaque être humain, sans arrière pensée, sans référence, sans aucun critère.

Je voudrais que la société soit égalitaire et répartitrice des bienfaits qu’entre humain elle produit.

Je voudrais que la société procure par le travail de chacun d’entre nous un bien-être universel.

Je rêve avant de mourir, de voir une société accomplie, mais qu’en sera-t-il ?

Il est beau de rêver alors que se profile un horizon noir et funeste.

Il est beau de rêver alors que chacun sait que nous allons dans le mur sans protestation unanime avec cette société libérale orchestrant l’individualisme pour mieux la dominer.

Il est beau de rêver à la constitution d’une société égalitaire et solidaire.

Mais tout autant vain de rêver à une société meilleure tant que la domination de son prochain aura force de loi.

Il est vain de rêver tant que chacun voudra être supérieur à son prochain.

Vivre en bonne intelligence est difficile.

Mourir est certainement la plus grande démission devant la vie, pour autant la pensée de chaque individu est une richesse hélas non communicative, mais qui se transmet dans les gènes de chaque individu créé.

Reste que l’expérience cumulée n’est rien d’autre qu’un amas de bonne volonté non exaucée.

Rêvons et inventons un avenir meilleur pour l’humanité.

MC