Les Régionales

Après l’énorme diatribe sortie par Marine Le Pen sur la fiction de l’islamisation de la France, il est plus que jamais nécessaire de barrer la route à l’accession du F Haine à la destinée de région.

Il est faux de penser que ce parti extrême ferait une meilleure gestion que les partis traditionnels de gauche, du centre ou de droite – Son programme de gestion économique est d’ailleurs largement décrié par les spécialistes financiers, même Pierre Gattaz du MEDEF le dit, c’est dire !.

La laïcité (état d’esprit le plus démocratique qui soit pour un état, ou l’intégration est vecteur de socialisation) qui est exercée dans les lycées, les transports, l’apprentissage, les aides accordées aux développements d’entreprises (artisanales, PME, etc.), sont du ressort direct de la région. De ses engagements dépendent l’avenir de nos régions, leurs expansions, leurs possibilités techniques et matériels d’éducations (scolaires et d’apprentissages), d’emplois futurs grâce aux développements, de maillages des transports urbains et ruraux, etc.

Par conséquent j’irais voter.

D’abord contre l’austérité imposée par ce gouvernement, mais aussi pour que des représentants du F Haine ne puissent exercer une domination sur les débats dans les hémicycles, tout comme accéder à la présidence de région.

A ceux qui ne sauraient pour qui voter et qui auraient tendance à rester chez eux, augmentant ainsi l’abstention, vous cautionnerez par votre positionnement : le gouvernement en place et le vote extrême droite.

Si vous ne savez pour qui voter, mieux vaut voter blanc que s’abstenir, c’est un pis-aller, l’idéal restant de prendre ses responsabilités en votant pour un parti traditionnel, quel soit-il, il n’y a pas que PS, Les Républicains, UDI, EELV, mais aussi plein d’autres (et des têtes nouvelles le plus souvent), tous à même de gérer consciencieusement les régions.

MC