Les élections régionales catalanes. – Vu de Chine

Les partis séparatistes pourraient prendre le contrôle du parlement de la Catalogne lors des élections de dimanche, un fait susceptible de voir cette région espagnole s’avancer davantage sur la voie d’une déclaration unilatérale d’indépendance de l’Espagne, dont le gouvernement central dit qu’elle est impossible.

Les sondages d’opinion indiquent que le principal groupe sécessionniste « Junts Pel Si » (Ensemble pour Oui) et le parti de gauche CUP ne devraient pas remporter 50% des votes, mais qu’ils pourraient néanmoins toujours obtenir une majorité de sièges à l’assemblée régionale, qui en compte 135. L’un comme l’autre disent qu’un tel résultat leur permettrait de déclarer unilatéralement l’indépendance dans les 18 mois.

Le gouvernement de centre droit du Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, qui s’est opposé à toute tentative d’organisation d’un référendum sur la sécession, a appelé ce projet de rupture « un non-sens » et s’est engagé à le bloquer devant la justice.

A Barcelone, où les trois quarts des 5,5 millions d’électeurs catalans devaient déposer leur bulletin, l’ambiance était pourtant détendue après une campagne politique tendue. Le gouvernement régional a déclaré qu’il s’attend à une forte augmentation du taux de participation depuis les dernières élections de 2012, après que les votes par correspondance ont bondi de 56%. Les sondeurs estiment qu’un taux de participation exceptionnellement élevé pourrait amener à un résultat surprenant. Sur place, les avis sont partagés. Si pour certains, ces élections seront un moment de vérité pour la Catalogne, d’autres électeurs ont également déclaré qu’ils étaient fatigués des querelles politiques sur la sécession.

Bien que l’indépendance de cette riche région autonome du Nord soit toujours considérée comme hypothétique, même en Catalogne, les analystes disent que le résultat des élections aura tout de même des conséquences à long terme au niveau local et dans tout le pays. La campagne sécessionniste est confrontée à un moment décisif. Le soutien à la cause de l’indépendance a régulièrement diminué depuis un pic en 2013 et tout échec pour obtenir une majorité porterait un coup sérieux au mouvement.

Les marchés financiers vont également regarder les résultats du vote de près. Alors que peu d’investisseurs croient que l’indépendance soit proche, l’écart entre les rendements obligataires espagnols et catalans à cinq ans a été tout près de son écart le plus large en deux ans. De leur côté, les banques espagnoles, dont certaines sont basés à Barcelone, ont averti que la sécession pourrait provoquer des turbulences financières, tandis que la Banque d’Espagne a dit que la Catalogne pourrait alors risquer la sortie de la zone Euro.

Titre original – Elections régionales en Catalogne : un pas vers l’indépendance ?

Quotidien du Peuple – SOURCE