Un médicament pour être moins con !

Une étude a confirmé les effets de dopage intellectuel du Modafinil. Est-ce l’avenir de l’intelligence artificielle ?

“Les cons gagnent toujours, ils sont trop.” Cette punchline de Cavanna a peut-être trouvé son démenti grâce à un médicament qui rend intelligent. Des chercheurs d’Oxford et Harvard ont étudié de près ses possibilités en observant à la loupe et en synthétisant les dizaines de recherches sur le sujet.

Le résultat ne fait que confirmer ce que beaucoup savaient déjà : le Modafinil développe les capacités intellectuelles de celui qui l’ingère. Il permet d’améliorer la résolution de problèmes, la prise de décision, la concentration et même la créativité.

Sans limites

On pense au film Limitless, avec Bradley Cooper : un écrivain un peu loser met la main sur un sachet rempli de NZT, une nouvelle drogue dotée des mêmes propriétés. Dans le film, cela dit, la pilule a des pouvoirs un peu plus impressionnants que le Modafinil. Bradley développe ses facultés cognitives tous azimuts. Il devient une star des mathématiques, un génie de l’écriture et des mouvements financiers et assimile une langue étrangère en quelques minutes.

Mais pour les ressorts dramatiques du film, il a bien fallu trouver quelques désagréments à cette aubaine. Et l’effet secondaire est de taille : la mort. Dans la réalité, le Modafinil est certes nettement moins efficace, il ne fait que dégourdir un peu les bas de plafond, mais l’étude récemment publiée n’a rien trouvé en matière d’effets indésirables (à court terme), si ce n’est un léger mal de tête. Et pas non plus de phénomène d’addiction.

Une recrudescence de forts en thème

Encore un effort et les chimistes vont nous concocter une pilule vraiment miracle qui alliera les prodiges du NZT et l’innocuité du Modafinil. Nous verrons alors l’émergence d’une nouvelle ère, le règne de la raison. Le rêve des philosophes des Lumières se réalisera. Quand chaque habitant aura gobé son cachet, la Terre ne sera plus peuplée que d’érudits curieux de tout, des forts en thème maniant aussi bien les traités d’algèbre que de philosophie.

Des surhommes à l’intelligence si développée qu’ils accéderont à un niveau de civilisation inédit. Alors, plus de racistes, plus de mégères ni de goujats. Plus d’écoles non plus. A quoi bon ? Les maths se révéleront d’elles-mêmes. Finie la pollution, la réunion de ces milliards de géniaux cerveaux mènera aux solutions.

Eradiquer la conjuration des imbéciles

Le problème de la faim n’en sera plus un. On mesure mal, vu de notre position de quidams à l’encéphalogramme normalement vallonné et monotone, la beauté d’un monde gouverné par l’intelligence. Plus de guerres, les conflits seront dénoués raisonnablement par la discussion.

Oui, mais plus de caricatures non plus, pas de matière à rire, rien à tourner en dérision. Où trouver la nouvelle conjuration des imbéciles ? Tous les sketchs des humoristes tomberont à plat, faute de cibles réalistes. Impossible de faire l’idiot. Quel ennui !

Rendez-nous les cons !

Nicolas CarreauLes Inrocks – SOURCE


A la finale croyez-vous que les cons vont en faire usage ????