Étiquettes

, , , ,

Christian Estrosi a déclaré que la France devait faire face à des « cinquièmes colonnes » islamistes et qu’une « troisième guerre mondiale » était déclarée à « la civilisation judéo-chrétienne » par « l’islamo-fascisme ».

Les déclarations du député-maire UMP de Nice engagé dans une course-poursuite sinistre avec la famille Le Pen, sont d’une extrême gravité. Elles constituent un appel à s’engager dans une guerre de civilisation sans fondement ni issue et elles confortent une logique de suspicion généralisée. S’il choisit d’alimenter ainsi la peur et de nourrir les fantasmes c’est pour se choisir un adversaire pratique qui cherche lui-même à polariser toutes les attentions.

Pour combattre le terrorisme, le fanatisme et l’intégrisme, il faut cesser d’instrumentaliser les drames qu’ils fomentent dans le débat public, il ne faut pas céder en donnant à ces forces totalitaires ce qu’elles désirent. Le choc des civilisations est une vieille théorie d’autant plus dangereuse qu’elle a servi de philosophie politique aux tenants de l’ordre établi.

L’urgence est à sortir des logiques de guerre, de domination, d’inégalité qui ne font que précipiter l’enchaînement des drames. Nous appelons les hommes et les femmes de notre pays à ne pas tomber dans le panneau d’un candidat qui cherche à faire parler de lui.

La seule réaction sérieuse et efficace face aux menaces terroristes est de poursuivre la mobilisation populaire autour des valeurs de la République et de leur mise en œuvre réelle dans notre pays, autour de la paix et de l’amitié entre les peuples qui exigent des actes dans le monde. La lutte contre le fléau du terrorisme qui sévit sans tenir compte des frontières ne peut gagner que dans un esprit de rassemblement universel affichant la volonté de s’attaquer aux causes des maux.

Pierre Dharréville Source