Cachez ces lobbies…

La transparence n’ est pas la bienvenue à l’ Assemblée nationale.

Le député EELV Jean-Louis Roumégas s’est fait souffler dans les bronches par le président de la Commission spéciale chargée d’étudier la loi Macron, le PS François Brottes.

Son erreur ?

Avoir précisé que l’amendement qu’il s’apprêtait à déposer lui avait été soufflé par des « associations de consommateurs ». « On n’est pas obligé de donner l’origine des amendements, a persiflé Brottes. Les députés peuvent parfois penser par eux-mêmes […]. Ça donne le sentiment que le travail parlementaire n’est fait que par le biais d’une boîte aux lettres. »

LORSQUE C’ EST LE MEDEF QUI ENVOIE LE COURRIER, C’ EST VRAI QUE PEU DE DÉPUTÉS S’ EN VANTENT…

Laisser un commentaire