Étiquettes

, ,

VU DES ÉTATS-UNIS …

La France a commencé ses opérations aériennes en appui des forces irakiennes, comme l’a annoncé François Hollande dans sa conférence de presse le 18 septembre. C’est le premier pays à se joindre aux frappes militaires menées par les Etats-Unis.

« La présence de la France dans les opérations aériennes [en Irak] a une forte signification politique », explique The Washington Post au premier jour des frappes aériennes françaises dans le nord-est de l’Irak.

Le quotidien américain rappelle que « la France s’était fortement opposée à l’invasion de l’Irak menée par les Etats-Unis en 2003, et qu’elle est toujours restée en retrait quand d’autres pays allaient prêter main-forte à Washington alors que l’Irak s’enfonçait dans le chaos ».

Le 15 septembre, Paris accueillait une conférence internationale sur la coalition internationale formée pour soutenir l’Irak dans son combat contre l’Etat islamique (EI). Le 18 septembre, au cours de sa traditionnelle conférence de presse, François Hollande a déclaré que « les députés français seraient informés dans les semaines à venir des modalités d’engagement du pays aux côtés des forces gouvernementales irakiennes et des combattants kurdes », rappelle le Post.

Le quotidien américain note qu’alors que plusieurs pays (notamment le Royaume-Uni et l’Allemagne) ont envoyé de l’aide humanitaire et des équipements militaires, la France « est le premier pays à se joindre à l’opération déclenchée par le président Obama pour tenter de contrer l’avancée des groupes extrémistes en Syrie et en Irak ».

Courrier international


Sera-t-on étonné si des attentats se produisent en France – bien sûr personne ne le souhaite – mais franchement que va-t-on faire dans ce conflit fomenté au départ par un gouvernement américain avide d’hégémonie mondiale et des entreprises cupides ne voyant là qu’un moyen de s’accaparer à bon compte les ressources d’un pays. MC