PALESTINE. Des drones pour défense.

Le 14 juillet dernier, le Hamas a dévoilé dans une vidéo ses premiers drones. Après avoir abattu un des aéronefs en question, Israël s’inquiète des implications de l’acquisition de cette technologie par le mouvement islamique.

Voilà qui me fait déployer dans un humour très noir « oh, les salops (salauds) de Palestiniens, ils ont mêmes des armes pour se défendre ! A prendre au 2 voir 3e degrés. MC

Après le Hezbollah, c’est au tour du Hamas de se procurer ses premiers drones. Une vidéo publiée par le mouvement islamique ainsi qu’un appareil abattu par un missile israélien attestent de l’existence de ces drones, probablement fournis par l’Iran, rapporte le Los Angeles Times.
Selon le quotidien, l’acquisition de cet outil marque une étape importante dans la lutte d’Israël contre le Hamas. Grâce aux avions sans pilote, le Hamas pourrait augmenter la portée et la précision de ses frappes : les experts ont estimé que le drone abattu avait une autonomie suffisante pour parcourir la totalité du territoire israélien.

Le Hamas a déjà menacé de recourir à cette technologie pour mener des « attaques kamikazes » sur des lieux densément peuplés tels que Tel-Aviv, précise le Los Angeles Times. Le Conseil des relations extérieures a par ailleurs noté que « les drones sont les parfaits véhicules pour des attaques chimiques ».

Courrier international Solène Coma


 

Qui possède le meilleur drone? Israël ou Iran?

C’est United Press qui répond à cette question : dans un rapport, UP analyse et décrit les caractéristiques du drone de conception iranienne Shahed 129 et affirme que le Corp des Gardiens de la Révolution islamique a franchi des pas géants en ce sens. Les responsables militaires iraniens ont affirmé être désormais autosuffisants dans le secteur de fabrication de drone. Les iraniens produisent depuis septembre 2012 et à grande échelle Shahed 129 et Raad 85 est également un modèle de drone de combat produit récemment. Shahed 129 à un périmètre d’action de plus de 1000 miles et une endurance de 24 heures et il est capable de transporter huit missiles Sadid 1 fabriqués toujours par les iraniens eux-mêmes, missiles qui montent sur quatre lance-missiles situés sous les ailes de l’appareil

 » United presse poursuit :  » selon le web site militaire américain Défense Up Date, le drone en question est une version optimisée du missile de moyenne portée « Zelzal « . le général Mohamad Ali Jafari, le commandant en chef du Corps des Gardiens de la Révolution islamique affirme que le drone Shahed 129 est un grand acquis du secteur aérospatial du CGRI et l’agence UP est aussi de même avis : » c’est un modèle qui se mesure à Hemes 450 israélien fabriqué par Albit Systems . Sa taille, ses dimensions, ses équipements propres à l’atterrissage font de lui un appareil identique à Hermès 450.

Ce qu’on ignore par contre de cet appareil iranien ce sont le type de ses senseurs, son dispositif de contrôle terrestre. Un expert israélien de l’institut d’études stratégiques aérospatiales  Fisher, un certain Taal Ainbar affirme de son côté que Shahed 129 est une copie de Hermes 900 plus ce qui semble être un dispositif de tir-laser des missiles anti-char. » Defens Up Date reconnait toutefois que le drone Shahed 129 possède des plates-formes plus puissants et d’une capacité de transport plus importante. :  » la forme extérieure de cet appareil montre bien un progès significatif en termes de matériaux utilisés, et puis les missiles montés sur le drone iranien dépasse les missiles de longue portée anti char de Raphael ».

En se livrant dans une comparaison de deux modèles de drone, le magazine américain place le drone iranien à un rang supérieur :  » c’est un drone plus solide, plus puissant et performant.  » l’Iran a capturé en 2001 un RQ 170 et le CGRI a réussi à décoder l’appareil via un processus de rétro ingénierie ». L’Iran vient aussi de publier les photos d’un autre modèle de drone de reconnaissance surnommé Yasir qui selon les experts israéliens est une version optimisée de ScanEagle. Un ScanEagal américain a été capturé en 2012 au-dessus du Golfe persique.  » Les iraniens reproduisent très rapidement les équipements de guerre et ils en font des modèles plus performants que les originaux, ajoute Défense Up Date.

IRIB – Permalien

Laisser un commentaire