Ils privatisent même le chômage  !

Face à l’explosion du chômage et de la précarité, le gouvernement laisse s’organiser une « privatisation du service public de l’emploi, et les moyens sont dérisoires.

L’ensemble de l’assurance chômage (Unedic et Pôle emploi), un des piliers de la protection sociale, est en danger.

La négociation entre patronat et syndicats autour d’une nouvelle convention Unedic pour 2014-2017 débute le 17 janvier. Elle se déroulera sur deux mois pour décider du sort de l’indemnisation des chômeurs, du financement de l’assurance chômage et de Pôle emploi, établissement public chargé de l’accompagnement et du placement des demandeurs d’emploi ainsi que de leur indemnisation.

Face à l’explosion du chômage et de la précarité, le gouvernement laisse s’organiser une privatisation du service public de l’emploi. Les moyens donnés à l’Unedic, qui accuse un lourd déficit, et à Pôle emploi sont dérisoires. Il n’est plus question d’égalité d’accès à la recherche d’emploi sur les territoires. (…)

L’opérateur public est engagé dans une réforme qui ne satisfait ni les agents, ni les demandeurs d’emploi, ni les entreprises. (…)

Thierry Brun – Extraits d’un Article paru dans Politis n° 1286

Lire aussi en PDF

Laisser un commentaire