Qui monte la mayonnaise de « La manif anti mariage pour tous » ?

Les religions ne sont pas synonymes d’obscurantisme.

Au fond de chacun des croyants, la foi peut éclairer une vie, soulever des montagnes, surmonter d’immenses douleurs. « Irrationnel ! » crient les nouveaux militants athées. Mais – bon Dieu ! – au nom de quelle idéologie l’esprit humain devrait-il être formaté pour être rationnel ?

Là où la croix blesse, c’est quand les religions descendent du spirituel au temporel, quand elles s’immiscent dans la res publica.

Ce qu’elles ont de plus en plus tendance à faire ces derniers temps, comme le montre notre dossier.

En France aussi ? Dans notre pays que l’on disait déchristianisé, c’est Mgr Vingt-Trois qui a lancé, avec le succès que l’on sait, le mouvement contre le mariage gay.

La hiérarchie catholique se tient désormais en retrait du collectif de la Manif pour tous, qui avait appelé à manifester de nouveau, dimanche 24 mars. Mais derrière cette organisation avancent, parfois masquées, une majorité d’associations liées à des mouvements catholiques « soit directement, soit via les engagements de leurs responsables », comme l’a montré l’enquête fouillée de Samuel Laurent sur lemonde. fr (*).

Ces associations, ces personnalités religieuses s’invitent de facto dans le débat politique français, alors que leurs professions de foi devraient se cantonner au terrain spirituel

Editorial du « Courrier international N°1169 – J.H. Armengaud

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

À travers les manifestations, ça n’est pas « le mariage pour tous » qui est la cible, mais bien le gouvernement socialiste en place. Pour étayer ce dire, parvenir sur les Champs-Élysées avait pour but avoué le lendemain de la manifestation par certains organisateurs, de planter des tentes sur l’avenue à l’image de ce qui s’est fait dans différentes capitales du Maghreb, pour y est institué, à terme, une révolution droitière.

Alors mamy Boutin, révolutionnaire, chouette moi j’srais sans culotte !

MC

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Elles sont au nombre de trente-sept. Trente-sept associations co-organisatrices de la Manif pour tous, dont on trouve la liste détaillée (*) sur le site officiel du mouvement, et qui incarnent sa diversité : Plus gay sans mariage et Homovox représentent des homos anti-mariage homosexuel, tandis que Les musulmans pour l’enfance ou Fils de France parlent au nom des musulmans. Et il y en a pour tout le monde : un appel des professionnels de l’enfance, une association des Jeunes pour la famille, un collectif de juristes, et même une « Association pour un nouveau féminisme européen ».

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

(* au cas ou ça ne fonctionnerait pas)  Le Monde – Permalien

4 réflexions sur “Qui monte la mayonnaise de « La manif anti mariage pour tous » ?

  1. aucunsenspolitique 29/03/2013 / 22:09

    Si je comprends bien, vous considérez que les personnes qui professent une religion devraient dresser, dans leur vie sociale, une barrière étanche entre ce qui relève pour elles du spirituel et ce qui relève pour elles du temporel. Un peu schizophrénique comme comportement attendu d’elles, ne trouvez-vous pas ?

    • Libre jugement - Libres propos 30/03/2013 / 10:43

      Avant de répondre à la question, d’abord merci de lire ce blog.
      Comme vous avez pu certainement le voir, j’ai mis en titre de ce blog libre jugement-libre propos.Ce qui peut se traduire facilement par mon libre jugement des faits relatés face aux libres propos diffusés dans les différents médias. Bien évidemment aucune sélection que je fais, ne relève du hasard, elles correspondent directement à ma façon de penser la société.

      je ne m’étais pas exprimer sur le sujet du « vote pour tous », avouant par ailleurs, que le sujet n’est pas si simple à régler dans son ensemble.
      Par contre je me suis intéressé, comme l’article le laisse entendre, à ce que les organisateurs en ont fait lors de la dernière manifestation, à savoir non plus une revendication contre une loi qui était contre l’établissement du mariage pour tous et les conséquences qu’elle pouvait amener à la société entière, mais bien de fomenter une révolution du même ordre qu’elle s’est instituée dans les pays maghrébins, et destiné à renverser un gouvernement qui par ailleurs, a majoritairement été élu en 2012 par le peuple français. Ce n’est pas une affirmation sans fondement puisque les organisateurs eux-mêmes, ont donné cette explication de la raison de manifester sur les Champs-Elysées pour y planter des tentes et assurer une rébellion envers le pouvoir en place.

      Voilà bien le seul point de cette manifestation qui me fait réagir, à partir du moment où de quelque côté politique que l’on soit : Extrême droite, droite, centre, gauche droite, gauche gauche, extrême gauche, lorsque la volonté d’une minorité promeut une révolution contre une majorité.

      Ne pas vouloir entendre ce dernier fait, relève de l’acceptation d’une minorité fut-elle issue d’une représentation cultuelle affirmée apolitique (apolitique, mot qui n’existe absolument pas dans les faits), s’érige le droit d’imposer à une majorité une façon de penser, d’agir et de nier les valeurs républicaines en place. De là à dire que je suis d’accord avec le pouvoir en place, ayez la délicatesse, chère lecteur, de me laisser réserver mon appréciation sans avoir à la justifier.

      • aucunsenspolitique 30/03/2013 / 13:18

        Merci de votre réponse.

        Je trouvais la position exprimée dans votre billet trop systématique. Vous la précisez dans votre réponse. Je ne suis pas loin de partager votre point de vue : il y a une tentative politique de récupération d’un mouvement qui, au départ, était uniquement inspiré par la défense de certaines valeurs (que chacun peut discuter).

        En revanche, votre conclusion me laisse perplexe : où voyez-vous dans mon premier commentaire l’insinuation ou l’affirmation que vous êtes d’accord avec le pouvoir en place ?

        • Libre jugement - Libres propos 30/03/2013 / 16:06

          Effectivement j’ai fait une faute en disant  » de là à dire … » j’aurais du dire : de là à penser … de plus cette dernière réflexion valait pour tous lecteurs, elle n’était pas dirigée.
          MC

Laisser un commentaire