Petit dessin, grosses questions !

Les subventions aux associations caritatives que Bruxelles entend interdire sous prétexte de concurrence déloyale d’une part  et d’autre part les restrictions budgétaires instaurées par l’Union européenne au gouvernement et que ce dernier impose par contre coup aux collectivités locales envers tous les organisations sociales loi 1901, nous amène un jour ou l’autre à ce dessin.

VIANDE ! 001Dessin humoristique de BABOUSE

Ce n’est pas vrai pour vous, tant mieux mais alors, n’ayez pas des œillères, regardez autour de vous.

Là, au coin de votre chemin, rue, artère, dans les cités comme dans les champs, la misère est présente mais ceux qui en sont victimes le cachent à tous.

Pensez que les gens victimes de la misère, pour diverses raisons, intérimaire occasionnel, chômage, divorce, maladie, deuil,  petite retraite, addiction, n’entendent pas étaler leurs déboires sur le trottoir.

Ces personnes vulnérables sont en plus grand nombre que vous ne le pensez, aidez les sans faire de bruits, sans déclarations intempestives, respectez leur souffrance de n’être pas « exactement pareil » à tous, par manque de moyens. Il y a mille moyens de les aider sans que pour autant chacun se sentent redevables et ne croyez surtout pas que l’assistance publique en matière financière ou morale dont certains bénéficient, créée un monde d’assisté, réfractaire à toutes réinsertions dans le monde du travail.

Bien que l’argent ne fasse pas le bonheur, il y contribue encore faut-il qu’il ne soit pas le seul moyen pour trouver le bonheur. Le bonheur ne s’achète pas, il se construit moralement, physiquement  et mentalement, il se trouve sans considération monétaire,  encore faut-il vouloir le trouver.

MC

Laisser un commentaire