Les chiffres clés 2012 de l’Assurance retraite

L’Assurance retraite verse une retraite de base à plus de 13,2 millions de salariés.

Le montant moyen d’une pension au régime général, pour une carrière complète dans ce régime, s’élève en 2012 à 1.040 euros (contre 1.015 en 2011 et 993 en 2010). Il atteint 1.162 euros par mois pour les hommes qui ont pris leur retraite, et 955 euros pour les femmes.

Les chiffres clés 2012 montrent que la baisse des nouveaux retraités amorcée en 2011 se poursuit en 2012 mais à un rythme plus faible (- 4 % pour les droits directs en 2012 contre – 15 % l’année précédente), notamment en raison des mesures de report de l’âge légal. L’âge de départ à la retraite continue à reculer rapidement.

En 2012, les 605.500 salariés du secteur privé qui ont pris leur retraite ont liquidé leurs droits à 62,2 ans en moyenne, soit trois mois plus tard que ceux qui sont partis en 2011.

Le nombre des retraites anticipées a plus que doublé par rapport à 2011. Sur les 87.531 retraites anticipées comptabilisées en 2012, 57 % des départs se situent entre 60 ans et l’âge légal, ce qui résulte des effets combinés de la réforme de 2010 et du décret du 2 juillet 2012 élargissant les possibilités de départ à la retraite avant l’âge légal pour les assurés ayant eu une longue carrière.

Si on met de côté les départs anticipés, l’âge moyen de départ passe à 62,7 ans (contre 62,1). Un phénomène lié aux 166 trimestres obligatoires de cotisation qui pousse les salariés à continuer à travailler pour percevoir une pension à taux plein.

Certains vont même plus loin puisque 14,4 % des retraités de 2012 bénéficient d’une surcote, ayant cotisé davantage que nécessaire. A l’inverse, seuls 8,1 % d’entre eux subissent une décote.

INFOS +

Les principaux chiffres du régime général au 31 décembre 2012

Reste qu’ il ne faut pas hésiter à s’ élever contre cette olibrius, qui, dans une émission de télévision, n’ a pas hésité à qualifier les retraités de nantis. Il justifiait par ces paroles, le fait de soumettre les pensions de retraite à un impôt supplémentaire.

Qui aujourd’hui peut prétendre toucher une retraite correspondant à la valeur du SMIC à l’ heure actuelle ? C’est d’ailleurs certainement ce genre de personnage, se vautrant dans un fauteuil en cuir, habillé d’un costume de luxe, n’ émargeant certainement pas au SMIC, est le plus contestataire envers la ponction exercée par les impôts directs et indirects alors qu’ à son stade il peut facilement en assumer le coût.

Aujourd’hui hélas bien peu de retraités touchent en retraite la valeur d’un SMIC horaire mensuel, beaucoup se contentant bien malgré eux de moins de 1.000 € pour les hommes et beaucoup moins pour les femmes.

MC