Ces médicaments à proscrire …

Dans son traditionnel palmarès annuel du médicament, la célèbre revue Prescrire n’a pas décerné sa traditionnelle « Pilule d’or » pour 2012. C’est la cinquième année consécutive.

De plus, « aucun nouveau médicament ni aucune nouvelle indication d’un médicament déjà commercialisé n’apporte assez de progrès pour justifier une inscription au Tableau d’honneur« .

Une nouvelle année de vache maigre.

Prescrire a toutefois cité cette année à son « Palmarès » deux médicaments qui ont contribué à améliorer, modérément, la prise en charge de certains patients. « Ces deux progrès, modérés, reflètent une année 2012 décevante pour les patients et les soignants en attente de nouveautés apportant de réels progrès thérapeutiques« .

Guère brillant non plus, le Palmarès du conditionnement de Prescrire, qui vise à appeler l’attention des soignants et des patients sur les conditionnements des médicaments présentés par Prescrire durant l’année.

Le Palmarès 2012 souligne de manière flagrante la mauvaise qualité générale des conditionnements des nouveautés, au point qu’aucune Palme du conditionnement n’est décernée en 2012.

La revue indique que trop de conditionnements dangereux pour les enfants et trop de notices sont incomplètes sur les effets indésirables, protégeant mal les patients les plus fragiles.

Les laboratoires s’en sortent un peu mieux du côté du Palmarès de l’information portant sur la qualité et la rapidité de l’information fournie à Prescrire par les firmes pour les médicaments présentés dans la revue durant l’année écoulée.

Pour 2012, Prescrire rend hommage aux firmes responsables qui ont fourni une documentation approfondie et pertinente, notamment non publiée, dans des délais raisonnables. 8 firmes sont « à l’honneur » dont 2 sont « Premières nommées » pour avoir informé Prescrire très tôt, en fournissant des données particulièrement fournies et détaillées.

On le voit, lors de l’année 2012, les progrès thérapeutiques ont été minimes parmi les nouveaux médicaments et nouvelles indications, et la plupart des 18 progrès notés sont minces, sans changement important pour les patients. Plus inquiétant encore, environ une nouveauté sur cinq a une balance bénéfices-risques défavorable et est à éviter.

Prescrire publie dans son numéro de février sa liste noire, une série de plusieurs dizaines de médicaments à écarter des soins et à remplacer par de meilleures solutions, en attendant que les autorités de santé veuillent bien les retirer du marché ! (l’article est en accès libre sur le site).

La ministre de la Santé a salué vendredi le travail effectué par la revue Prescrire, qualifié « d’extrêmement positif« . Marisol Touraine a également rappelé qu’elle souhaitait que les informations concernant les médicaments réévalués par l’Agence nationale du médicament soient rendues publiques sur un site internet officiel dans les mois qui viennent.

(extrait)

INFOS +

Source et permalien : Annuaire Secu Lettre 539

Laisser un commentaire